Grand tour du Lureron 2015

Grand Tour du Luberon au programme des AVLOs pour 2015

Avec un départ d’Apt et un tour en sens horaire, nous voilà partis à 8 en autonomie  sacs de 5 à 8 kg sur le dos, tout le matériel pour des réparations de fortune et de quoi manger.

Bien que le départ fut lourdement perturbé par un vol de vélo, un loueur du coin a permis de relancer l’envie de découvrir les jolis singles du Luberon. Départ tardif donc, il faut mettre les jambes : à l’origine le programme est prévu sur 7 jours et on l’a condensé en 3,5… en ayant passé la matinée à chercher un vélo de remplacement, on est même passé à 3 jours (ou plutôt 6 demi-journées) ! On conserve le programme et la journée nous permet de parcourir avec beaucoup de facilité et une météo clémente 49 km et 1300 de dénivelé positif. La première étape de cette GTL se démarque par une mise en jambe permettant de monter dans le Luberon en longeant la grande plaine du « Calavon » avant de grimper dans le Luberon Oriental à travers petits villages et hameaux provençaux. Il nous reste à trouver le gîte qui nous accueillera pour la nuit : encore 5 km à parcourir pour rejoindre ce gîte campagnard à l’écart de la commune de Vitrolles en Luberon.

Pour la seconde journée, la difficulté technique et physique monte d’un cran. Après une traversée des crêtes et une difficile descente du Grand Luberon sur Auribeau, la matinée continuera avec un beau tracé le long de l’Aiguebrun. L’après-midi nous attend une étape reliant le Grand Luberon au Petit Luberon qui se remarque notamment avec un changement de végétation et un relief plus torturé. La météo change et les chemins en caillasse deviennent glissants : on finira la journée sous la pluie en mode route en ligne : Jérôme² mène le groupe; on se croierait dans un chrono par équipe. Au final, 68 km et 1600 m grimpés dans les cailloux. Arrivés trempés, c’est la nuit au camping ; heureusement, les pizzas sont là pour nous réconforter.

DSCF4061

Encore plus dur pour le jour 3 : on passe en mode enduro ! La plus exigeante étape du périple commence : longue distance, fort dénivelé et technique au max. La montée se fait tranquillement sur le Petit Luberon… avant de pousser toute la descente : des marches de plus d’un mètre, un terrain rendu glissant par les orages de la veille. Dès notre arrivée en bas, on s’arrête manger pour le seul resto du voyage. L’étape du matin se finira vers 17h : belle matinée. Du coup, l’après-midi sera raccourci lors de la liaison entre Luberon et Monts du Vaucluse jusqu’à Murs en passant par Gordes : de beaux villages traversés toute cette journée. La nuit se passe joliment dans un gîte perdu dans la campagne avec un repas revigorant.

Pour finir, et avant de se refaire presque 1000 kilomètres d’autoroute, on bascule des Monts du Vaucluse à la vallée du Cavallon pour une virée de 44 km avec un passage à proximité du fameux Colorado Provençal et une arrivée toute en descente sur Apt.

Après ce résumé écrit, voici le résumé vidéo !



Laisser un commentaire